Touche pas au grisbi du CNC

Refoulée par Bruxelles l’an dernier, la taxe qui ponctionnerait Internet en tant que diffuseur de télévision est en cours de réécriture. Et crée l’émoi à tous les étages, de très grosses sommes d’argent étant en jeu pour financer le CNC, et donc la création française.