Are-vah en hindi dans le texte

Micha Patault est un photographe spécialiste de l’Inde et du nucléaire. Après quelques semaines passées à Jaïtapur, près de Bombay, sur le lieu de la construction de deux réacteurs par Areva, il a décidé d’y retourner pour tourner un web-documentaire.

Deux E.P.R. Indian tonic

Pour un contrat de 5,7 milliards d’euros, en Inde, sur une zone sismique, Areva lance la construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR malgré le risque. Sur place, de récentes études géologiques confirment une probabilité élevée de tremblements de terre. Dès à présent, des parlementaires indiens voudraient qu’Areva s’engage financièrement en cas d’accident. Sur place, les populations protestent. Et le chantier continue.

Les lobbyistes d’Areva à l’Assemblée

Quand le lobby pro-Areva décide d’agir, il s’adresse directement à François Fillon. Deux députés socialistes, Bernard Cazeneuve et Jean-Marc Ayrault, ont écrit au Premier ministre fin décembre pour voler au secours de la comptabilité d’Areva. OWNI publie des extraits de cette lettre, où des parlementaires très désintéressés prennent fait et cause en faveur du géant du nucléaire français.