Une semaine de liens #4

Une nouvelle semaine va commencer. En attendant, voici les liens qui ont fait Twitter de lundi à vendredi.

Domaine #public et culture(s)

Et voilà ! Apollinaire rejoint les nombreux auteurs du domaine public.

De son côté Actualitté lançait sa web-TV et la Fnac fermait son magasin à Odéon. Ouvert en 2001 et réservé à l’origine à la vente de produits numériques, ses rayons s’étaient ouverts au livre. L’entreprise prévoit de transférer les activités d’Odéon dans le nouveau centre commercial de Beaugrenelle dans le 15ème. Stratégiquement parlant, elle se rapproche davantage du commerce que du service de proximité. Supputons : alors que Saint-Michel / Odéon / Saint-Germain permettait une implantation touristique et locale, Beaugrenelle, futur temple de la conso offrira sans doute de meilleures ventes. Fin des supputations.

Culture toujours avec un excellent papier sur Amazon, les libraires et la nécessaire adaptation de ces derniers à de nouvelles formes de consommation (via La Dame au chapal). La loi sur la fin des 5% de réduction pour le livre vient d’être votée, affaire à suivre. En attendant, acheter dans une librairie de quartier quand c’est possible reste à mon sens la meilleure façon de savourer le livre : avons-nous réellement besoin de tout, maintenant et tout de suite ou sommes-nous capables d’attendre 48 heures avant de passer chercher le livre commandé chez notre libraire ?

Culture et #numérique

Le monde entier a déjà surfé au moins une fois sur Doctissimo – et s’est accessoirement découvert une insuffisance rénale de stade 3, un ongle incarné qu’il faut opérer d’urgence ou une grippe aviaire – et Francetv info a trouvé le bon moyen d’utiliser la passion des internautes pour le site. Deprissimo c’est son nom, est un forum dans lequel Marianne se confie aux internautes (hommes et femmes politiques sous pseudo, au cas où…). Qui lui répondent avec talent.

Capture d’écran 2013-10-04 à 23.38.53

On regrette juste le manque de fautes d’orthographe qui aurait rendu le propos encore plus crédible.

Après la boite mail de François Hollande – entre autres – un bel exemple de format innovant, réussi (et drôle).

Impossible aussi de passer à côté du marronnier du numérique avec un article autour de la question « Facebook détruit-il l’amitié ? ». Ma réponse : non. Et la réponse de l’article :

L’amitié s’exerce-t-elle différemment ?

On ne peut pas dire que ce soit absolument différent. Des sociologues comme Antonio Casilli ont observé que cela ne modifiait pas les amitiés préexistantes. Les amitiés s’additionnent mais ne se remplacent pas.

Du côté des mutations des pratiques, Médiamétrie vient de publier sa dernière étude sur la Social TV : 1 internaute sur 5 « a déjà posté un commentaire en lien avec un programme TV sur un blog, un réseau social ou le site de la chaîne ; un ratio qui s’élève à près d’1 sur 3 pour les 15-24 ans ».

Culture #musicale

Le premier titre de prochain album de Bertrand Cantat, après dix ans de silence, a occulté un tant soit peu la sortie de celui de Moby – excellent et rassurant – et celui d’Agnès Obel – excellent et rassurant. On attend au moins encore deux albums (le posthume de Guillaume Depardieu qui s’annonce bon et dont l’extrait « Faisons l’amour » est en écoute ici et celui de Julien Doré – très bon aussi, chronique à venir sur La Bande sonore).

Culture et #réseau

Les Français ne seraient pas séduits par la 4G. Et compte tenu de la qualité de la 3G dans certains coins de France – et notamment au coeur du réseau sursaturé de Paris – on les comprend.

Selon cette étude, 74,4% des Français disent ne pas être intéressés par une offre 4G, mettant en avant son prix et son utilité.

Ils sont en effet 19,9% à dire ne pas avoir envie de payer plus cher leur forfait, et 27,8% à estimer que cette offre ne correspond pas à leurs besoins.

Finalement c’est plutôt rassurant que les sirènes du marketing ne soient pas toujours efficaces.

Toujours sur 3G / 4G, en préparant un papier sur le sujet, j’ai parcouru les archives de Libération. Et le 2 janvier 2002, on lit avec émotion et sourire que le réseau naissait, avec tout ce qu’il pouvait compter de nouveauté :

A la source de tous ces bricolages, une technologie très en vogue: la norme 802.11b, dont le nom barbare a été adouci en «wifi» («ouifi») pour partir à la conquête du public. Grâce à elle, les ordinateurs peuvent communiquer à distance de quelques mètres à quelques kilomètres, sans fil à la patte, juste en utilisant les ondes hertziennes et plus spécifiquement la bande des 2,4 Ghz. Et à une vitesse ultrarapide: jusqu’à 11 mégabits par seconde, soit 200 fois plus vite qu’avec un modem classique, ou même 5 fois plus qu’avec une connexion via l’ADSL. Une technologie dont les internautes peuvent s’équiper pour des sommes relativement réduites: à partir de 150 euros la carte à brancher dans son ordinateur. Et entre 225 et 450 euros la «borne d’accès», un ordinateur spécifique qui assure le relais avec l’Internet.

Et pendant ce temps-là pour déployer la 4G, Free n’a pas acheté de fréquences sur la bande en 800MHz en 2012 et se contentera de celles en 700. Ah.

#Journalisme et société

Deux liens qui n’ont pas vraiment de rapport entre eux : le dernier Cash Investigation – dernier avant septembre prochain – et les salaire et âge moyen des journalistes;

Cash Investigation pour son dernier numéro de la saison s’est penché sur le business de la formation professionnelle. Il est à voir ici pendant encore quelques jours. Et pourrait permettre à ceux qui ont déjà bénéficié de la formation professionnelle – au chômage ou non – de comprendre qu’ils ne sont pas les seuls à avoir été abasourdi devant certaines de ces formations chèrement payées. Il y aurait une enquête à faire sur la facturation qui est faite à Pôle Emploi par les organismes prestataires par exemple, lesquels font parfois venir un chômeur pour simplement signer une feuille. Signature facturée à Pôle Emploi.

L’autre lien journalisme (via Sandrine Chesnel) concerne donc la rémunération des journalistes en CDI et l’âge moyen : 55,6% des journalistes en CDI gagnent entre 2000 et 4000 euros et l’âge moyen est à 42,9 ans. Le salaire moyen est à 3790 euros quant au salaire médian il est à 3391.

Toute l’enquête de la Commission de la carte de presse se trouve ici et est plutôt … très chiffrée concernant les 37.477 journalistes « encartés ». La presse web n’est toujours pas mentionnée. Symptomatique ?

La répartition par type de contrat ? Baisse- relative – du nombre de CDI et augmentation des pigistes.

Par type de contrat et média, la télé semble le moins propice à une stabilité – qu’on peut ne pas vouloir aussi :

Le reste du rapport est publié ici mais un petit chiffre qu’on aurait tort de ne pas donner :

Le nombre de journalistes encartés pour la première fois et issus d’un cursus reconnu s’élève à 296. Ils étaient 276 en 2011. Leur proportion reste donc faible (14,4% des premières demandes).
Parmi l’ensemble des journalistes, leur nombre s’élève à 5.501 en 2012, soit 14,7% de l’ensemble des journalistes encartés (16% en 2011).

Le lien de la #fin

Mediaslefail, le tumblr de Médias Le mag, recense tous les plus beaux fails des médias en matière de titraille, d’illustration ou de légende malencontreuse. Tout le monde peut participer en envoyant ce qu’il peut exister de loupé médiatique. Prochaine émission dimanche avec Frédéric Joly, Marie Drucker et Vincent Cespedes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *