Monsanto pousse ses OGM en France

Au prochain printemps, le groupe Monsanto pourra planter en France son maïs génétiquement modifié malgré les risques avérés qu’il présente pour l’environnement. C’est le résultat d’un contentieux entre l’État et l’industriel sur le terrain du droit européen. Le 20 février le ministère de l’Agriculture a engagé un ultime recours pour arrêter ces plantations d’OGM.